Actualités

Une grève nationale des médecins du service public le 1er novembre

Le Syndicat indépendant des médecins du service public au Maroc (SIMSP) a appelé à une grève nationale le 1er  novembre prochain ainsi qu’à une marche nationale à Rabat pour protester contre la situation au secteur de la santé au pays. Après deux débrayages les 28 septembre et 16 octobre, le SIMSP

Détails

LOUARDI MET DE L’ORDRE DANS LES CABINETS PRIVÉS

Coup de pied dans la fourmilière: un nouvel arrêté ministériel du ministère de la Santé introduit de nouvelles normes dans le cadre de la gestion des cabinets privés. Normes de construction, réglementation concernant les équipements médicaux et non-médicaux et mise à niveau concernant la situation du personnel sont au menu.

Détails

هل تنتهِي سيطرة الأطبّاء على « المناصب الكبرَى » في وزارة الصحة ؟

في سابقة هي أولى من نوعها، أصدر الحسين الوردي، وزير الصحة في حكومة تصريف الأعمال، مذكرة وزارية تفتح باب الترشيح لشغل مناصب المسؤولية الشاغرة بالمفتشية العامة وبالمصالح المركزية واللاممركزة بالوزارة ذاتها في وجه المهندسين والمتصرفين والممرضين، أو إحدى الدرجات ذات الترتيب الاستدلالي المماثل، ممن تتوفر فيهم الشروط، بعدما كانت هذه

Détails

Le réseau médical EVYA ouvre un établissement hospitalier pluridisciplinaire ultramoderne : l’hôpital privé de marrakech 

En octobre 2016, un établissement de santé d’envergure a ouvert ses portes à Marrakech : l’Hôpital Privé de Marrakech (HPM). Cet établissement vient renforcer l’infrastructure sanitaire au sein de la région Marrakech–Safi, qui compte aujourd’hui une population de 3.3 millions d’habitants, en constante augmentation. UN ÉTABLISSEMENT INNOVANT AU SERVICE DES

Détails

La Clinique Ghandi procède à la refonte de son activité de Procréation Médicalement Assistée

Et accueille désormais ses patients dans un centre de dernière génération partenaire du réseau international Centres de FIV Prof. Zech. Depuis Août 2016, la Clinique Ghandi met à disposition des couples un Centre de fertilité aux normes internationales, en partenariat avec un acteur de référence en médecine reproductive : le

Détails

Elargir l’accès aux soins et alléger le poids financier supporté par les assurés sociaux et leurs familles

MGPAP

Les participants au Symposium international sur le « tiers payant », organisé récemment à Marrakech, à l’initiative de la Mutuelle générale du personnel des administrations publiques (MGPAP), ont appelé au renforcement de la coopération entre le Maroc et les pays africains frères pour développer ce nouveau mécanisme du service public en vue

Détails

Louardi décide de poursuivre les agresseurs des médecins en justice

Le ministère de la Santé condamne les agresseurs récurrentes visant les professionnels de la santé et dé de poursuivre les agresseurs en justice. Le ministère de la Santé a condamné les agressions récurrentes subies par les professionnels de la santé, affirmant qu’ »il ne ménagera aucun effort pour défendre la dignité des femmes

Détails

Code de la mutualité: bras de fer entre professionnels de la santé et mutualistes

MGPAP

Adopté le 13 septembre 2012 par le conseil du gouvernement, puis amendé par la Chambre des conseillers en juillet 2015, le projet de loi N°109.12 portant Code de la mutualité a fait l’objet d’un bras de fer entre les professionnels de la santé (médecins privés, pharmaciens) et les mutuelles. Un

Détails

Le médicament générique INROS® de COOPER PHARMA devient le premier médicament jugé bioéquivalent au princeps

 par le Centre des Etudes de Bioéquivalence Cheikh Zaid C’est une grande première dans l’histoire pharmaceutique au Maroc. La spécialité pharmaceutique INROS®, fabriqué et mis sur le marché par l’établissement pharmaceutique industriel COOPER PHARMA, est devenue le premier médicament jugé bioéquivalent au princeps par le Centre des études de Bioéquivalence

Détails

Pour démissionner, les médecins spécialistes devront rembourser l’Etat

Un nouveau décret oblige les médecins spécialistes à rembourser les frais de formation avant de démissionner. Service sanitaire obligatoire est Le new deal de Louardi. Plus de démissions pour les médecins spécialistes avant huit ans d’activité dans la santé publique. La disposition existait déjà mais elle n’était pas tout à

Détails